lunes, 12 de abril de 2010

Noticias del Nepal: Represión contra los monarquistas

Noticias de La Coalición:
Desde ahora, cada cierto tiempo compartiremos con ustedes noticias que puedan ser de interés para los lectores




NEPAL: Hier 22 février 2010, des milliers de royalistes népalais ont déferlé sur Katmandu à l’appel du parti royaliste parlementaire « Rastriya Prajatantra Party Nepal (RPP-N)». Les manifestants, forts d’une pétition populaire qui a recueilli près de deux millions de signatures réclamant l’organisation d’un référendum constitutionnel, ont occupé le centre de la capitale népalaise paralysant complètement la ville.

De nombreux incidents ont été signalés, sans que nous disposions d’informations précises à ce sujet. Mais il semble d’après nos sources que la police ait procédé à l’arrestation de près d’un demi-millier de personnes. Parmi les personnes arrêtées figurent les responsables et députés du RPP-N.

Devant l’ampleur de la répression, le souverain en exil SM Gyanendra a rencontré les autorités indiennes qui se sont dites très préoccupées par la situation intérieure népalaise. Moins de deux ans après la proclamation de la République, le Népal semble sur le point d’engager une autre révolution, cette fois en faveur d’un retour à la Monarchie. Ce retournement de la situation intervient à la suite d’une rapide déliquescence sociale et économique du pays, illustration de l’incapacité des révolutionnaires maoïstes et de leurs alliés républicains modérés à gérer la situation.

Depuis 9:00 ce matin, des centaines de militants du Rastriya Prajatantra Party Nepal (RPP-N) bloquent pacifiquement les axes autour de Singha Durbar et devant Padmodaya School, Putalisadak, Anamnagar et Maitighar en exigeant que la monarchie constitutionnelle soit intégrée à la nouvelle Constitution. Lors de ces démonstrations, des cadres du RPP-N ont été blessés par les autorités et de nombreuses arrestations ont eu lieu.

La Conférence Monarchiste Internationale appelle à l’arrêt complet de la répression et des arrestations contre les royalistes népalais et à la tenue du référendum populaire manifestement souhaité par une majorité de Népalais.

La Conférence Monarchiste Internationale s’étonne, une fois de plus, du silence des médias alors que la répression au Népal, déjà latente, semble entrer dans une phase massive.

La Conférence Monarchiste Internationale réaffirme son soutien à ses camarades népalais et souhaite qu’une solution pacifique soit rapidement trouvée avant que le pays ne sombre définitivement dans le chaos.

0 comentarios:

Coalición Global

Visitantes

Colaboradores de La Coalición. Con diversidad de enfoques y posiciones

  • Carlos Pairetti - Universidad del Rosario
  • Daniel Mariano Leiro - Universidad de Buenos Aires
  • David Villena - UNMSM
  • Davide de Palma - Università di Bari
  • Dick Tonsmann - FTPCL y UNMSM
  • Eduardo Hernando Nieto - Pontificia Universidad Católica del Perú
  • Enmanuel Taub - Conicet/Argentina
  • Gianni Vattimo - Universidad de Turín
  • Gilles Guigues - Université de Provence
  • Hernán Borisonik - Sao Paulo
  • Ildefonso Murillo - Universidad Pontificia de Salamanca
  • Jack Watkins - University of Notre Dame
  • Jimmy Hernandez Marcelo - Facultad de Teologia Pontificia y Civil de Lima
  • Juan Villamón Pro - Universidad Ricardo Palma
  • Lucia Pinto - Universidad de Buenos Aires
  • Luis Fernando Fernández - Universidad Pontificia Bolivariana de Medellín
  • Martín Santiváñez - Universidad de Navarra
  • Piero Venturelli - Bolonia
  • Raffaela Giovagnoli - Università di Roma Tor Vergata
  • Ramiro Pablo Álvarez - Córdoba, Argentina
  • Raúl Haro - Universidad de Lima
  • Santiago Zabala - Universidad de Columbia
  • Víctor Samuel Rivera - Universidad Nacional Federico Villareal